Technologie

L’iPhone X rapportera des dizaines de milliards de dollars à Apple

Le modèle haut de gamme est disponible dès ce vendredi dans 50 pays, dont la Suisse. Selon les analystes, son prix, de 1199 à 1389 francs, ne sera pas un frein à l’achat

Jamais un iPhone n’aura coûté si cher: 1199 francs pour la version avec une mémoire de 64 Go et même 1389 francs pour celui doté d’une capacité de 256 Go. L’iPhone X (10), lancé ce vendredi dans 50 pays, dont la Suisse, fait figure de test pour Apple, qui mise toujours plus sur le marché des smartphones haut de gamme.

Au niveau mondial, la société détient 11,9% du marché des smartphones, selon les derniers chiffres de la société de recherche Strategy Analytics, derrière Samsung et ses 21,2%. Mais en Suisse, l’iPhone représente toujours environ 50% des ventes, ce qui en fait le marché au monde avec la plus haute pénétration. De l’avis des analystes, la société dirigée par Tim Cook devrait réussir son pari: le prix ne sera pas un frein et les nouvelles fonctions seront suffisamment attrayantes.

«Rendre le marché dingue»

Ces fonctions ne sont pourtant pas si nouvelles que cela: la recharge sans fil existe déjà sur plusieurs modèles concurrents. D’autres fabricants ont déjà lancé des téléphones avec des écrans dotés de la technologie OLED. Et le système de reconnaissance faciale de l’iPhone X est dans la droite ligne de la reconnaissance par l’iris introduite par Samsung pour son modèle S8. Mais voilà, «Apple peut lancer quelque chose qu’un concurrent a lancé il y a trois ans et pourtant rendre le marché complètement dingue, selon un analyste de la société de recherche Gartner, cité par l’AFP. Même en arrivant après les autres, Apple est capable de dire que l'entreprise a fait mieux.»

Lire aussi: Apple s’inspire comme jamais de ses concurrents

Mieux, vraiment? Les premiers tests publiés cette semaine par des médias américains, qui ont déjà pu essayer l’iPhone X, sont positifs. La luminosité, le contraste et la fidélité des couleurs de l’écran OLED sont salués. La disparition du bouton physique en bas de l’écran – qui occupe toute la face avant du téléphone – demande un temps d’adaptation. Face ID, la technologie qui scanne le visage de l’utilisateur pour déverrouiller le téléphone, est facilement mise en route et fonctionne très souvent, même dans l’obscurité – à condition de tenir le téléphone correctement. Mais comme l’a montré un test du site spécialisé Mashable, Face ID ne sait pas faire la différence entre des vrais jumeaux. Les animojis, ces émojis animés, imitent très bien le visage de l’utilisateur et peuvent même s’utiliser pour du karaoké. Le Temps aura l’occasion de tester en détail l’iPhone X la semaine prochaine.

Demande «très, très forte»

En publiant ses résultats annuels décalés dans la nuit de jeudi à vendredi, Tim Cook a affirmé que la demande pour ce téléphone était «très, très forte». Et que le prix n’était pas du tout un problème, d’autant que certains opérateurs – c’est notamment le cas en Suisse – lissent le prix du téléphone en offrant la possibilité aux clients de le payer via des versements mensuels. Le directeur d’Apple a même osé une improbable comparaison à ce sujet: «Pensez-y, c’est le prix de quelques cafés par semaine. C’est moins que le prix d’un café par jour dans l’un de ces jolis endroits» – sans que l’on sache s’il faisait référence à Starbucks, par exemple.

A priori, la demande est là. Apple prévoit un chiffre d’affaires pour le trimestre en cours de 84 à 87 milliards de dollars, alors que l’attente moyenne des analystes était de 84,2 milliards. La société ne détaille jamais les ventes par modèle, mais tout porte à croire qu’une grande partie des consommateurs qui envisagent d’acheter un iPhone délaissera le modèle 8 – lancé le 22 septembre – pour viser le modèle X. «Désormais, une capitalisation boursière d’un billion de dollars est en vue pour Tim Cook, au vu de ses résultats et des prévisions autour de l’iPhone X», selon un analyste de la société de recherche GBH Insights, cité par Reuters. Apple vaut actuellement 890 milliards de dollars.

Plus de 1,2 milliard de téléphones vendus

L’iPhone X va tirer vers le haut le prix que sont prêts à payer les consommateurs, selon l’analyste Gene Munster, de la société de recherche américaine Loup Ventures: «Pour 2018, nous estimons désormais que le prix moyen de vente d’un iPhone sera de 740 dollars, contre 722 précédemment», écrivait-il récemment dans une note. Rappelons qu’Apple vend actuellement cinq modèles différents d’iPhone: le X, deux versions du 8, deux versions du 7, deux versions du 6 et le modèle SE.

Depuis son lancement en 2007, la société a vendu 1,2 milliard de smartphones. Sur le dernier trimestre, Apple en a commercialisé 46,7 millions, soit une hausse de 3% sur une année. Une progression saluée par les analystes, vu les reports d’achats attendus sur le trimestre en cours. Le chiffre d’affaires a progressé de 12% à 52,6 milliards de dollars, alors que le bénéfice augmentait de 19% à 10,9 milliards. Les liquidités de la société s’élèvent désormais à 269 milliards de dollars.

Publicité