La recherche des cadres et dirigeants: conseils spécifiques Christiane Maréchal. Maxima-Laurent Dumesnil Editeur, 1998, 173 pages.

Trois principaux moments rythment l'ouvrage de Christiane Maréchal «La recherche des cadres et dirigeants: conseils spécifiques». «Le licenciement déclenche une sorte d'orage affectif», aussi la perte d'emploi est-elle un moment difficile à passer, prévient l'auteur. Surtout si des formes minimales n'ont pas été prises par le ou la responsable Ressources Humaines à l'annonce du licenciement. En tous les cas, une chose est sûre: de l'ancienne position occupée il faut faire le deuil. En un autre mot, il faut guérir.

Le chapitre introductif est consacré à cette question. Comme un préambule. Guérir, c'est être capable de raconter son histoire professionnelle de manière «neutre», «dépassionnée». Selon la consultante, il va falloir qu'une personne licenciée «parle le plus tôt possible un langage qui ne soit pas passéiste, mais axé vers la poursuite de sa carrière. Il faut donc travailler à ce que le deuil s'éloigne le plus vite possible.» Par ailleurs, le processus de recherche étant centré sur le changement, il convient, affirme Christiane Maréchal, de «privilégier les approches économiques.» Soyons réalistes: «Les sociétés ne veulent plus faire de paris», ne plus prendre de risques. Aussi convient-il que le ou la candidate montre avant tout combien il peut faire gagner d'argent à l'entreprise.

Un troisième moment renvoie aux étapes et aux outils. Bien sûr, le curriculum vitae, mais surtout le «réseau de relations», tant il est vérifié que c'est par ce biais (les contacts tous azimuts: anciennes relations professionnelles essentiellement, mais également personnelles; les candidatures spontanées, etc.) qu'un grand nombre de personnes retrouvent un emploi. Selon la terminologie actuelle, il s'agit de travailler sur le «marché caché» (le marché visible, si l'on peut dire, renvoyant en gros aux petites annonces). Les autres aspects de la recherche d'emploi ne sont pas oubliés, notamment l'entretien, sans oublier la relation consultant-candidat dans une optique d'outplacement. Ce livre honnête peut certainement être utile. Il aide à rassembler ses idées dans des moments qui ne prédisposent pas à la sérénité. Il y est exposé une méthode, basée sur une «approche économique» bien définie. Et, de plus, moult conseils avisés le traversent. En toute simplicité. Vous ne savez pas à quel saint ou sainte vous vouer? Ici, trois patronnes du comportement requis: Sainte Désaffection, Sainte Compétence et Sainte Adaptation. Et, surtout, compter sur vous. Ainsi soit-il…