Plus d’énergie circule sous le canal de Sicile. Quatre milliards et demi de gaz naturel supplémentaire doivent s’engouffrer dans le gazoduc Transmed depuis l’Algérie pour débarquer sur les côtes italiennes à Mazara del Vallo, dans l’ouest de l’île. Selon La Repubblica, Alger est devenu en février le premier fournisseur de l’Italie, dépassant la Russie. En 2021, 21,1 milliards de mètres cubes d’énergie fossile arrivaient dans la Péninsule depuis le Maghreb contre 29 milliards depuis le pays eurasiatique. La mission de Luigi Di Maio, le ministre italien des Affaires étrangères, de l’autre côté de la mer Méditerranée quatre jours après le début de l’invasion russe de l’Ukraine semble ainsi déjà payer. Son objectif est celui de réduire la dépendance italienne au gaz russe.