Les approches classiques en psychologie cherchent généralement à décrire et à expliquer les états de conscience en se basant sur l'étude introspective. C'est aussi le cas de la psychanalyse qui accorde une importance à la vie intérieure analysée à travers le concept d'inconscient. Au contraire, parce qu'ils se veulent scientifiques, les tenants de l'approche béhavioriste se basent sur les seuls comportements. Observables, contrairement à des idées ou des intentions, les comportements (en anglais: behavior) peuvent ainsi être étudiés en fonction de ce qui les déclenche et des conséquences qu'ils provoquent. L'individu est dans cette perspective appréhendé comme une sorte de mécanique répondant à des stimuli extérieurs. Ce type de psychologie fruste qui ne s'attache qu'à des niveaux de signification simples, domine pourtant dans les enseignements en management. L'ouvrage de Timothy Gallwey en témoigne.

L'auteur a suivi les cours d'un des représentants les plus radicaux de ce courant, le fameux Skinner, connu pour ses études sur les rats. Mis dans une boîte, affamés, les pauvres bêtes devaient apprendre à appuyer sur un levier pour obtenir de la nourriture. Selon la terminologie adéquate, ils apprennent ainsi à avoir un comportement opérant! Et comme, pour les béhavioristes, la différence entre les animaux et les hommes est minime, les résultats des expériences effectuées sur les premiers valent pour les seconds. Les béhavioristes apprennent donc à des jeunes gens innocents qu'ils devront utiliser punitions et récompenses pour obtenir de leurs subalternes les attitudes souhaitées. Gallwey avoue être fasciné par Skinner.

Gallwey est coach sportif. Son idée centrale est qu'il faut apprendre à «se sentir libre dans son travail», et pour cela «penser comme un PDG». Pour faire sortir l'ambition qui est en chacun de nous, il faut s'entraîner à la concentration, ajoute-t-il. Le concept central de Gallwey est celui de «Jeu Intérieur», véritable «clé du changement réussi» à l'en croire. Pour le jouer, il soutient qu'il faut faire appel à deux «moi»! Ainsi muni de cet étonnant appareillage conceptuel, l'auteur va dans son livre exhiber les dialogues entre ses deux «moi».

Certains auteurs ont heureusement introduit la psychanalyse dans leurs enseignements en management. Dans cette perspective, l'individu est réputé être gouverné par des forces inconscientes. La cure psychanalytique est une méthode consistant à mettre en évidence la signification inconsciente de ses paroles, actes, rêves, fantasmes et désirs, dans le dessein de le rendre plus libre en l'aidant à éviter d'effectuer des répétitions. Les sentiments de dignité ou de liberté, non analysables scientifiquement (!), ne sont pas ici considérés comme des chimères, contrairement à la perspective béhavioriste dont l'intérêt, si l'on ose dire, est finalement de contraindre ou de soumettre les personnes, ou, du moins, à les rendre conforme à l'ordre établi.

La dynamique interne du travail. Le rôle du mental, Timothy Gallwey, Village Mondial, 2000.