L’iWatch tournera sous Android

Montre Une société irlandaise joue avec les nerfs d’Apple

Apple n’a pas surpris grand monde, le mois dernier, en présentant sa montre intelligente. Les informations qui avaient circulé, au cours des semaines ayant précédé son lancement officiel, se sont avérées correctes. Sauf une.

Après l’iPod, l’iPhone ou l’iPad, le monde entier s’attendait à faire connaissance avec l’iWatch. La montre du groupe californien a en fait été baptisée Apple Watch. La raison est simple, et elle se trouve à Dublin. Probendi, une petite société informatique en mains d’un entrepreneur italien, a déposé dès 2008 la marque iWatch pour toute l’Union européenne, explique l’agence Bloomberg.

Aujourd’hui, Daniele Di Salvo affirme qu’il a l’intention de faire fructifier cette marque déposée. Il veut lancer sa propre montre connectée. L’iWatch tournera sous Android et sera dotée d’un écran tactile, d’un GPS, d’accéléromètres et d’applications. L’entrepreneur est en train de sonder des entreprises chinoises et veut réussir à écouler un produit moins cher que les 349 dollars de l’Apple Watch.

Prêt à se défendre

Pour l’heure, iWatch désigne une application qui permet à plusieurs appareils de communiquer entre eux. Sur la page d’accueil de son site internet, Probendi est très clair: la société lancera toutes les procédures judiciaires nécessaires contre ceux qui s’aventureraient à utiliser le nom iWatch pour commercialiser des produits liés de près ou de loin au monde de l’informatique.