Dans un rapport récent sur la conjoncture mondiale, l’OCDE a appelé les banques centrales à la prudence dans la gestion du changement de cap monétaire qui se met en place. Cette recommandation avait été couchée sur papier avant la survenance des annonces sur le variant Omicron. De quoi inciter les responsables monétaires à une oreille plus attentive?