Incertitudes, craintes d’infections, mesures de précaution individuelles et confinement imposé par les pouvoirs publics: tous les ingrédients étaient réunis ces derniers mois pour provoquer une forte contraction économique. Résultat, le taux de chômage dans les pays de l’OCDE a dépassé le niveau atteint lors de la crise financière de 2007-2008. Il ne se passe en effet pas un jour sans qu’une restructuration soit annoncée. Rien qu’en ce tout début de juillet, 12 500 emplois ont été supprimés chez Air France et chez Airbus en France.  Au Royaume-Uni, 40% des entreprises prévoient, selon une enquête, des suppressions d’emplois en 2020.

Lire également: Covid-19, sale coup pour l’emploi