Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Image du site de Blue Microphones.
© Capture d'écran de Blue Microphones

informatique

Logitech acquiert un fabricant américain de micros

Au premier trimestre, la performance de l’équipementier électronique vaudois dépasse les attentes des experts. Le groupe s’offre la marque californienne Blue Microphones

Le spécialiste des périphériques informatiques Logitech a dégagé au premier trimestre, clos fin juin, des résultats en forte hausse. Le groupe vaudois a dans la foulée relevé ses prévisions pour l’ensemble de son exercice décalé 2018/2019, qui devrait profiter de l’acquisition d’un fabricant américain de microphones.

Les recettes dégagées par la société entre avril et juin ont bondi de 15% à 608 millions de dollars (quasiment autant en francs).

Notre interview en février dernier: Bracken Darrell: «Logitech prend davantage de risques»

Résultat en hausse de 3,5%

Au niveau de la rentabilité, le résultat d’exploitation (selon la norme comptable Gaap) est ressorti à 32,5 millions de dollars, en hausse de 3,5%. Ce chiffre clé a été affecté par des coûts de restructuration de 10 millions. Le bénéfice net est quant à lui ressorti en hausse à 38,5 millions, en progression de 4,5% sur un an. La performance financière dévoilée par Logitech a dépassé l’ensemble des prévisions des analystes consultés par AWP.

Lire aussi: Comment le design a sauvé Logitech

Absorption de Blue Microphone

Logitech a par ailleurs annoncé l’acquisition de la société californienne Blue Microphones, qui produit des outils de prise du son haut de gamme et adaptés pour l’informatique, pour 117 millions de dollars en numéraire. Le rachat doit être finalisé en août et devrait apporter un point de pourcentage aux ventes à partir de l’exercice prochain.

Grâce à ce rachat, la direction a été en mesure de relever ses perspectives en matière de ventes pour l’ensemble de l’exercice 2018/2019, avec une croissance désormais attendue entre 9% et 11% en monnaies locales, contre précédemment une progression supérieure à 5%.

Le bénéfice opérationnel (non-Gaap) est quant à lui estimé entre 325 et 335 millions de dollars, contre 310 à 320 millions dans les précédentes estimations.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo economie

«Nous tirons parti de la lumière pour améliorer le bien-être des gens»

Candidate au prix SUD de la start-up durable organisé par «Le Temps», la société Oculight est une spin-off de l’EPFL qui propose des aides à la décision dans l’architecture et la construction, aménagement des façades, ouvertures en toitures, choix du mobilier, aménagement des pièces, pour une utilisation intelligente de la lumière naturelle. Interview de sa cofondatrice Marilyne Andersen

«Nous tirons parti de la lumière pour améliorer le bien-être des gens»

n/a
© Gabioud Simon (gam)