Analyse

Pas si loin des centres, les loyers baissent

Tous les indicateurs montrent un recul régulier des loyers depuis deux ans. Mais ce n’est pas le cas partout, les grandes villes font exception. Il suffit pourtant de s’en éloigner de quelques kilomètres pour réaliser de substantielles économies

Cela fait des mois que ça dure. Rapports après rapports, indices après indices, le résultat est toujours le même: en Suisse, les loyers baissent. Entre 2007 et 2017, ils ont augmenté de 1,5 à 2% par an. Mais depuis dix-huit mois, la tendance s’est inversée. Selon Credit Suisse, la baisse devrait atteindre 1,6% cette année, soit à peu près au même rythme qu’en 2018.

Tous les critères sont réunis. D’abord, les taux bas, voire négatifs, depuis bientôt dix ans: pour les caisses de pension, les assurances, et toutes sortes d’investisseurs ayant assez d’argent pour penser en millions, le marché obligataire n’a rien de séduisant. Pour conserver un profil de risque similaire, ils misent donc sur l’immobilier locatif. Résultat de ces investissements massifs dans la construction d’immeubles: il y avait à fin 2017 plus de 152 000 objets offerts à la location dans le pays. C’est 50 000 de plus qu’il y a dix ans.