Le Parti socialiste (PS), les Verts et le Parti évangélique (PEV) zurichois souhaitent savoir si le milliardaire russe Viktor Vekselberg est bien en droit de bénéficier d'un forfait fiscal dans le canton. Ces partis ont déposé une interpellation dans ce sens au Grand Conseil lundi.

Selon eux, seuls les étrangers domiciliés dans le canton qui ne gagnent pas d'argent en Suisse peuvent y être imposés de façon forfaitaire. Ils se réfèrent à une directive cantonale qui interdit les forfaits fiscaux aux membres de conseils d'administration de sociétés suisses.

Viktor Vekselberg, un proche du Kremlin qui compte parmi les dix principaux oligarques russes, détient des participations dans OC Oerlikon et Sulzer à travers le groupe Renova, qui a son siège à Zurich.

Selon le PS, les Verts et le PEV, le forfait fiscal ne devrait pas être utilisé comme instrument pour contourner l'imposition normale.