Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Le site sur lequel s'installera la banque.
© Lombard Odier

Immobilier

Lombard Odier quitte le centre de Genève

La banque installera son quartier général dans la commune genevoise de Bellevue, située sur la rive droite du lac Léman. Jusqu’à 2600 collaborateurs pourront y travailler.

Vue sur le Léman et sur le Mont-Blanc, à 2 minutes de l’hôtel de luxe La Réserve. C’est dans cet environnement qu’évolueront les employés de Lombard Odier d’ici 4 à 5 ans. La banque genevoise prévoit d’emménager fin 2022 dans un nouveau quartier général situé sur la commune de Bellevue, à l’extrémité est du canton, sur la rive droite.

Lombard Odier intégrera le projet immobilier du Champ-du-Château, quatre bâtiments de logements et de bureaux situés sur une parcelle de 27 400 m2. Le futur centre névralgique de la banque affichera une architecture contemporaine, sur la base d’un concours qui sera lancé en fin d’année. Le groupe a investi 49 millions de francs pour le terrain, auxquels viendra s’ajouter le coût de la construction.

Trois ans de réflexion

«Après trois ans de réflexion, notre choix s’est porté sur ce lieu bénéficiant d’une très grande accessibilité, grâce à la proximité de l’autoroute, de l’aéroport et d’une gare», a expliqué l’associé senior de la banque, Patrick Odier, bottes aux pieds sur le futur chantier mardi matin, lors d’une conférence de presse. Une navette lacustre réservée aux employés de la banque pourrait également voir le jour.

Comptant environ 1500 collaborateurs à Genève – sur un total de 1650 en Suisse et 2300 dans le monde –, le groupe bancaire occupe actuellement six sites dans le canton du bout du lac. Seul le bâtiment historique de la Corraterie, dans l’hyper centre genevois, devrait être conservé et utilisé pour des événements, à l’avenir. Les 2600 places de travail prévues à Bellevue permettront d’accommoder la future croissance de l’établissement.

Tendance aux départs du centre-ville

En s’installant en périphérie urbaine, Lombard Odier confirme ainsi une tendance bien ancrée à Genève. Le cabinet de conseil immobilier AMI international estimait récemment qu’en ville, le secteur bancaire occupe certainement 100 000 mètres carrés de bureaux de moins qu’il y a quelques années. Cette tendance à la contraction, qui touche l’ensemble du secteur de la finance, mais aussi les avocats ou les fiduciaires, explique que près de 10% des bureaux soient inoccupés dans le canton, selon AMI international. Soit 308 000 mètres carrés ou l’équivalent de quelque 25 500 postes de travail.

Le centre-ville est particulièrement affecté, détaillait récemment l’agence Naef, à cause «d’équipements anciens et qui ne sont plus conformes aux attentes». Les entreprises cherchent alors à rejoindre la périphérie où les projets immobiliers neufs offrent des installations moins chères et de meilleure qualité. En conséquence, les loyers de bureaux ont diminué de 16,2% entre 2012 et 2016 dans le centre-ville de Genève, selon le dernier Immo-Monitoring de Wüest Partner.

Projet redimensionné

A Bellevue, le projet immobilier du Champ-du-Château, dans lequel s’insèrent les futurs bâtiments de Lombard Odier, était à l’origine plus ambitieux. Prévoyant quatre immeubles de 9 étages, le concept a été redimensionné par le Conseil d’Etat genevois en janvier dernier, après un mouvement local de contestation ayant réuni plus de 600 pétitionnaires, dans la commune de 3300 habitants.

Deux bâtiments de trois à sept étages hébergeront 260 logements, au lieu des 330 prévus initialement. Les collaborateurs de Lombard Odier intégreront les deux autres immeubles, destinés à des entreprises et prévus sur six étages. La surface au sol totale a également été revue à la baisse, à 65 000 m² contre 68 000 m² dans la première mouture du projet.


Les revenus de Bellevue vont augmenter de 20% à 25%

«Très heureux», le maire de Bellevue Jean-Daniel Viret l’était clairement, lors de l’annonce mardi de la future implantation de Lombard Odier sur le territoire de sa commune. L’arrivée de la banque genevoise triplera le nombre d’emplois situés à Bellevue, de 1000 à près de 3000, ce qui équivaut pratiquement à la population de la bourgade du bord du lac (3300 habitants fin 2015). Les deux principaux employeurs actuels sont le groupe de luxe Richemont, qui y possède son siège social depuis le milieu des années 2000, et l’hôtel La Réserve.

L’arrivée du quartier général de Lombard Odier aura également un impact non négligeable sur les finances de Bellevue. «Cette implantation assurera la stabilité financière de la commune pour ces prochaines années, nous nous attendons à une hausse de 20% à 25% des revenus», précise le maire Jean-Daniel Viret. En 2015, la commune avait encaissé 18,5 millions de francs d’impôts, dont 4,8 millions d’impôts sur le bénéfice.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo economie

«Nous tirons parti de la lumière pour améliorer le bien-être des gens»

Candidate au prix SUD de la start-up durable organisé par «Le Temps», la société Oculight est une spin-off de l’EPFL qui propose des aides à la décision dans l’architecture et la construction, aménagement des façades, ouvertures en toitures, choix du mobilier, aménagement des pièces, pour une utilisation intelligente de la lumière naturelle. Interview de sa cofondatrice Marilyne Andersen

«Nous tirons parti de la lumière pour améliorer le bien-être des gens»

n/a
© Gabioud Simon (gam)