Les Etats-Unis n’ont pas dit leur dernier mot par rapport au groupe chinois Ant, propriétaire du système de paiement électronique Alipay, qui s’apprête à réaliser la plus grosse entrée en bourse de l’histoire. Le numéro un mondial du paiement électronique espère lever 34 milliards de dollars, simultanément à la bourse de Shanghai et à celle de Hongkong. Les Etats-Unis ont ouvert une enquête sur le groupe, mais aucune décision de le placer sur une liste noire n’a été prise à ce jour. Une réunion décisive prévue le 30 septembre avait été renvoyée, le président Donald Trump, atteint par le Covid-19, étant en convalescence.

Lire aussi: Ant, propriétaire d’Alipay, lance une introduction en Bourse record à 34 milliards de dollars