Durant les vingt dernières années, l’Organisation mondiale du commerce (OMC) n’a conclu aucun accord majeur. En 2001, elle avait bien accouché de la Déclaration de Doha qui lançait un nouveau cycle de négociations, mais celui-ci est rapidement tombé en désuétude. Autant dire que réunir le consensus des 164 pays membres dont les intérêts des uns sont éloignés de ceux des autres tient de la gageure. Il faut dire qu’à l’OMC, les décisions sont prises à l’unanimité.