Les Bourses de Londres (London Stock Exchange, LSE) et de Toronto (TMX) ont annoncé ce matin avoir conclu un accord de fusion, en vue de créer un nouveau groupe boursier transatlantique qui dominera le secteur des matières premières et de l’énergie.Ce rapprochement, qui a été approuvé à l’unanimité par les conseils d’administration respectifs du LSE et de TMX, va donner naissance à la première plateforme mondiale de cotation pour les entreprises spécialisées dans l’extraction de ressources naturelles et la production d’énergie, expliquent les deux Bourses dans un communiqué commun.

Par échange d’actions

Le nouvel ensemble se hissera également en tête du classement des groupes boursiers mondiaux par le nombre de sociétés cotées, ajoute le texte.La fusion s’effectuera par le biais d’un échange d’actions, qui donnera environ 55% du capital du nouveau groupe aux actionnaires actuels de la Bourse britannique, et 45% à ceux de son homologue canadienne.

TMX avait annoncé mardi être en pourparlers avancés avec la Bourse de Londres en vue d’une telle transaction.