pharma

Lonza acquiert la société américaine Capsugel pour 5,5 milliards de dollars

Le groupe bâlois s’empare d’une compagnie spécialisée dans les capsules pour médicament. Un pas de plus vers le secteur de la santé

Le fabricant bâlois de spécialités chimiques Lonza acquiert Capsugel pour 5,5 milliards de dollars (5,63 milliards de francs). Le montant de la transaction inclut le refinancement de dettes existantes d’environ 2 milliards du groupe américain.

Cette acquisition, approuvée par les conseils d’administration des deux groupes et qui sera finalisée au deuxième trimestre 2017, devrait accélérer la croissance de Lonza et améliorer ses capacités à créer de la valeur dans le domaine de la santé, a indiqué l’entreprise rhénane jeudi matin dans un communiqué.

Basé à Morristown dans l’État du New Jersey, la société américaine, qui emploie quelque 3600 employés sur 13 sites et 3 continents, fabrique notamment des capsules pour l’enveloppe et le dosage des médicaments.

Cap sur la santé et la nutrition

Par cette acquisition, Lonza compte également devenir un leader dans les solutions pour le développement et la production de médicaments. Le groupe sera «idéalement positionné» pour profiter de «l’évolution dynamique» du secteur. L’entreprise bâloise espère également renforcer sa présence dans les domaines de la santé et de la nutrition.

«L’acquisition de Capsugel répond aux objectifs stratégiques et financiers de Lonza», a souligné Richard Ridinger, directeur général du spécialiste rhénan. «Elle va accélérer notre stratégie dans le domaine de la santé en nous permettant une plus grande exposition sur les marchés en forte croissance de la pharma et de la santé».

L’espoir de fortes synergies

L’opération, qui doit encore recevoir l’approbation de certaines autorités de régulation, devrait avoir un impact positif sur le bénéfice par action après le premier exercice. En conséquence, et en dépit de l’effort financier consenti, Lonza va maintenir intacte sa politique de dividende.

A partir de la troisième année, Lonza s’attend à dégager des synergies opérationnelles d’environ 30 millions de francs par an, des synergies fiscales de quelque 15 millions, ainsi que des synergies annuelles au niveau du chiffre d’affaires d’environ 100 millions, à moyen et long terme.

Ensemble, des recettes de 4,8 milliards de francs

Réunies, les deux sociétés auraient enregistré en 2015 des recettes de 4,8 milliards de francs, dont 3,8 milliards pour Lonza, ainsi qu’un résultat d’exploitation avant intérêts, impôts, dépréciations et amortissements (EBITDA) ajusté d’environ 1,1 milliard. La base de clientèle hautement synergique des deux entreprises devrait faciliter l’intégration de Capsugel.

Lonza avait confirmé lundi son intérêt pour le groupe américain, après des informations relayées par plusieurs médias. Le rachat de Capsugel, jusqu’ici propriété du fonds d’investissement KKR, devrait être financé par les moyens propres de Lonza et par des capitaux extérieurs, garantis par des banques. Le groupe prévoit aussi de lever jusqu’à 3,3 milliards de francs, souscrits par UBS et BofA Merrill Lynch. KKR avait acheté Capsugel à Pfizer pour 2,4 milliards de dollars en 2011.

Lire aussi: Lonza rachète la société américaine InterHealth

Publicité