Qui, il y a dix ans, aurait misé un kopeck sur Lonza? Pas les investisseurs en tout cas. En 2012, le cours de son action s’échangeait à 35 francs après une lente érosion.