Le groupe bâlois de chimie Lonza a annoncé lundi soir la vente de sa division ingrédients de spécialités aux fonds Bains Capital et Cinven pour 4,2 milliards de francs. La transaction doit être achevée dans le courant du deuxième semestre 2021, précise Lonza dans un communiqué.

«La vente de nos activités d'ingrédients de spécialités doit permettre à Lonza de se concentrer sur son rôle de partenaire pour l'industrie pharmaceutique, et la trésorerie ainsi générée par la vente va nous permettre d'accélérer nos priorités stratégiques», a souligné Albert Baehny, le président du groupe suisse.

La pharmacie, un segment plus porteur

Lonza avait confirmé vouloir trouver un repreneur pour cette division, qui englobe notamment des produits antimicrobiens et de protection du bois, lors de la présentation de ses résultats annuels fin janvier.

L'entreprise compte 17 sites de fabrication dans le monde et emploie environ 2800 salariés permanents. Elle offre aussi des capacités de fabriquer des produits sur mesure pour l'électronique, l'aéronautique ou encore l'agrochimie.

Le groupe, qui a déjà procédé à plusieurs cessions notamment dans ses activités pour le traitement de l'eau, a accéléré son recentrage sur la pharmacie, un segment plus porteur.

Bénéfice en hausse de 35%

Dans la lignée de ce recentrage, le groupe avait signé en mai un accord à long terme avec le laboratoire américain Moderna pour fabriquer les composants pour ses vaccins.

Lire à ce propos: 2020, l'année de la consécration pour Lonza

Pour 2021, le groupe table sur une croissance à deux chiffres de ses ventes hors effets de changes et sur une hausse de sa marge opérationnelle.

Sur l'ensemble de 2020, il a fait état d'un bénéfice net de 871 millions de francs, en hausse 34,8%. Il a dégagé un chiffre d'affaires de 6,1 milliards de francs, et de 4,5 milliards de francs sur les activités qu'il va conserver, a-t-il précisé dans un communiqué, en hausse de 12% en monnaies locales et de 7,2% une fois converti en francs suisses.