L'amélioration de la situation économique se traduit par une hausse des prix de location dans la ville de Neuchâtel. La mise en service de l'autoroute A5 joue aussi en faveur de ce mouvement.

Les zones d'hypercentre, des Beaux-Arts et de Monruz demeurent les plus recherchées par les entreprises à forte valeur ajoutée. «En dix-huit mois seulement, j'ai pu relouer un immeuble de 1200 m2 dans la zone piétonne», note le régisseur Christophe Ribaux, qui a, avec OptiGestion, compilé les données pour Neuchâtel. Mais les candidats locataires ne sont pas prêts à payer n'importe quel prix. Les loyers les plus chers, dans l'hypercentre ont, en dépit de l'amélioration de la situation, reculé.

En 2005, certaines entreprises ont recherché activement à acheter plutôt qu'à louer, en raison des faibles taux hypothécaires. La progression de ces derniers incitera les entreprises à se réintéresser à la location. Cela poussera donc les loyers vers le haut, dans presque tous les quartiers. Seuls les secteurs des Parcs, des Cadolles et de Fahys devraient connaître des prix stables.

«La dynamique économique nouvelle est à mettre en parallèle avec les efforts urbanistiques de la Ville», lance Christophe Ribaux. Plusieurs grands projets de logements renforcent l'attractivité générale de la cité, ce qui a un effet positif sur le marché des bureaux. Le quartier proche de la gare a vu la construction de nouveaux logements alors que des appartements prendront la place de l'ancien hôpital des Cadolles. Cela facilite l'installation d'entreprises étrangères, elles savent que leurs employés trouveront à se loger.