La Suisse a peut-être trouvé un moyen de mettre un petit coup de canif dans la domination luxembourgeoise en matière de fonds de placement. Le Grand-Duché est de loin le premier acteur européen et le deuxième au niveau mondial derrière les Etats-Unis, loin devant la Suisse, concentrée sur la gestion de fortune. Les gérants helvétiques devraient bientôt pouvoir lancer de nouvelles stratégies de placement plus rapidement et avec moins d’étapes administratives à franchir. C’est l’objectif d’un nouveau type de placement collectif, dénommé L-QIF, pour Limited Qualified Investor Fund.