PEOPLE

L'UBP fait la fête, certains «voient rouge»

Le repas annuel tombe sur Suisse-Corée.

L'Union Bancaire Privée choie ses employés. L'établissement fondé par Edgar de Picciotto s'est assuré les services de Philippe Rochat, le célèbre cuisinier de Crissier, pour sa soirée annuelle, qui revêt un caractère particulier: elle coïncide avec le cinquantenaire de la Trade Development Bank, l'une des entités rachetées au fil des ans. «Plus de 600 personnes sont attendues», confie-t-on à l'UBP.

Gestionnaires, membres de direction, traders ou personnel administratif, tous apprécieront les petits plats proposés par le service traiteur du triple étoilé au Guide Michelin.

Mais une (petite) ombre apparaît à ce salivant tableau. Une célébration de cet ordre ne s'accommoderait guère de la présence d'un écran de télévision. Pourquoi la télé? Le match, bien sûr. Et la possible qualification de l'équipe suisse de football pour les huitièmes de finale de la Coupe du monde. Les passionnés seront déçus.

Gageons que les magnétoscopes des fans de la Nati employés à l'UBP seront mis à contribution ce soir. A moins que finalement, les plus «footeux» d'entre tous ne se fassent porter pâle.

Publicité