Les ennemis de mes ennemis sont mes amis. Suivant cet adage, l’Inde tourne encore un peu plus le dos à son voisin chinois et avance sur le tapis rouge que lui déroulent les Etats-Unis et l’Union européenne (UE). Ce samedi en l’occurrence, ce sont les dirigeants européens au plus haut niveau qui s’entretiendront avec le premier ministre indien, Narendra Modi, en mode virtuel. Le plan original était de le recevoir en grande pompe à Porto, la ville portuaire d’où sont partis les premiers Portugais fonder leur colonie indienne, en 1505. Pour Lisbonne, ce sommet devait être le point culminant de sa présidence de l’UE de janvier à juin 2021, mais le Covid-19 a joué les trouble-fêtes.

Lire aussi: Un accord Chine-UE aussi imminent que controversé