Un nouveau drame se joue au sein de l’Union européenne. Les Vingt-Sept sont désunis sur la stratégie à adopter face à l’Inflation Reduction Act (IRA) qui entrera en vigueur le 1er janvier 2023 aux Etats-Unis. Clairement protectionniste, cette loi favorise les entreprises basées sur leur sol aux dépens de la concurrence étrangère, notamment dans le domaine des véhicules électriques et des batteries. Les constructeurs européens, mais aussi japonais et sud-coréens sont sur le qui-vive.