En comprenant toutes ses filiales – parmi lesquelles Swiss – le groupe Lufthansa a transporté 76,5 millions de passagers en 2009, dépassant pour la première fois Air France-KLM (71,3 millions de passagers sur la même période). Au 30 septembre 2009, le groupe employait 118 945 salariés pour assurer près de 900 000 vols par an avec 725 appareils. Il propose des liaisons sur 191 destinations dans 78 pays.

Son principal hub est l’aéroport de Francfort (ouest de l’Allemagne), le troisième aéroport le plus fréquenté d’Europe après Londres Heathrow et Roissy-Charles-de-Gaulle à Paris.

Expansion fulgurante

Lufthansa a profité de la crise du secteur aérien pour réaliser de nombreuses acquisitions en Europe: après Swiss en 2007, la compagnie allemande a consolidé dans ses comptes l’an dernier Austrian Airlines (Autriche) et BMI (British Midland, Royaume-Uni). Elle détient aussi 45% de Brussel Airlines (Belgique), avec une option à partir de 2011 pour monter à 100% de son capital.

Lufthansa dispose aussi de filiales régionales en Europe, comme les allemandes CityLine, Eurowings (détenue à près de 50%) et l’italienne Air Dolomiti. Lufthansa possède également à 100% la compagnie low-cost Germanwings.

Lufthansa Cargo est l’un des premiers acteurs mondiaux du fret par avion. En 2009 la division a transporté 1,5 million de tonnes de marchandises, en recul de 10,5% sur un an en raison de la crise économique.

La crise a aussi pesé sur l’activité passagers de Lufthansa, qui a accusé un recul de son chiffre d’affaires de 13% et un résultat opérationnel en chute de 76% sur les 9 premiers mois de 2009.

La grève des pilotes allemands doit durer 4 jours: ce serait la plus longue de l’histoire de la compagnie, fondée en 1926. Lufthansa a prévu un coût maximum de 100 millions d’euros. Une précédente grève des pilotes en 2001 avait duré 3 jours.