Plus de 300 groupes chinois ont déjà élu domicile à Francfort. Mais Tasly Holding Group, une entreprise majeure dans le secteur de la pharma en Chine, a préféré venir à Genève, selon la RTS jeudi. La multinationale y ouvrira son siège européen, dans le quartier de la Jonction, dès fin juin prochain. Et y emploiera dans un premier temps cinq personnes, pour à terme engager localement cinq salariés supplémentaires, actifs dans la vente, le marketing et l’informatique.

Objectif de cette nouvelle structure genevoise: commercialiser des produits de soins liés à la médecine traditionnelle, comme des thés ou des compléments alimentaires, fabriqués en Chine.

A l’origine des pourparlers avec l’organe de promotion économique régionale Greater Geneva Bern Area, cheville ouvrière de cette implantation, Tasly devait construire une usine à Fribourg, pour compléter sa force de vente en Europe. Mais en raison de la levée du taux plancher par la Banque nationale suisse le 15 janvier dernier, la multinationale chinoise a préféré réévaluer ce projet sur une période d’un à deux ans, à compter de son arrivée à Genève.

Tasly est un groupe pharmaceutique – médicaments génériques, biopharmaceutiques et autres produits de bien-être - coté à la bourse de Shanghai, parmi les trois plus importants en Chine (leader dans le secteur de la médecine traditionnelle), avec un chiffre d’affaires annuel de 4 milliards de dollars, pour 10 000 employés dans le monde.