Economie

L'univers des produits structurés

Les produits structurés combinent des produits dérivés (options) avec

Les produits structurés combinent des produits dérivés (options) avec des actifs traditionnels (obligations, actions, matières premières). L'objectif est d'obtenir un profil de risque et de rendement en fonction des besoins du client et de son scénario de marché. Il en existe une grande variété. Mais en général on les classe en trois catégories:

Les certificats reproduisent l'évolution des sous-jacents, qu'ils soient des actions, des paniers d'actions, des indices boursiers ou encore des matières premières. Malheureusement en Suisse, contrairement à l'Allemagne par exemple, chaque émetteur donne un nom différent aux produits. Pour les certificats, on parle de Perles à l'UBS, de Voncert auprès de Vontobel, de Proper à la Banque cantonale de Zurich.

Les produits à rendement maximal avec lesquels l'investisseur renonce à un gain supérieur à un niveau plafond, mais en contrepartie, il est dédommagé sous la forme d'un escompte au moment de l'achat (certificat discount) ou par le paiement d'un coupon élevé (reverse convertible). Certains experts les appellent des produits d'optimisation.

Les produits à capital garanti assurent à l'investisseur le remboursement à l'échéance d'au moins une partie du capital investi et lui permettent de profiter de la hausse du sous-jacent (actions, matières premières, indices).

Ces produits offrent l'avantage à l'investisseur d'avoir accès à des instruments difficiles, ou même impossibles, à utiliser pour un investisseur. Ainsi le privé ou l'institutionnel bénéfice des apports théoriques réservés d'habitude aux professionnels. Pour davantage d'informations, voir par exemple le livre Les produits structurés (éditions NZZ).

Publicité