Après des mois de réflexion, Larry Sloven s’est décidé en novembre 2019: il allait fermer son usine à Dongguan, au cœur du delta de la rivière des perles, le principal pôle manufacturier de la Chine. Ce vétéran de l’Empire du Milieu avait le couteau sous la gorge. Les luminaires et miroirs qu’il y faisait fabriquer pour le compte de grands distributeurs américains comme Walmart, Costco ou Target étaient soumis depuis plus d’un an à des taxes à l’importation de 25%, dans le cadre de la guerre commerciale lancée par Donald Trump.

«Nos produits n’étaient tout simplement plus profitables», lâche-t-il. Alors il a rompu son contrat avec l’usine chinoise qui fabriquait ses biens et a déplacé sa production en Thaïlande. Le nouveau site a ouvert début 2020, dans une zone industrielle à une heure de Bangkok.