Monthey échappe à une restructuration

«Notre site de production à Monthey bénéficie d’une productivité très élevée. Hautement spécialisé, il est donc très compétitif au sein du groupe. Le renchérissement des coûts de production en francs suisses, suite à la décision de la Banque nationale suisse (BNS), ne change rien à ces paramètres fondamentaux». Christoph Mäder, membre de la direction de Syngenta, assure qu’aucune mesure particulière n’est à prendre pour lutter contre le franc fort en lien avec ce complexe industriel qui fournit 930 emplois. Mike Mack, patron du groupe, confirme: «La localisation en Suisse, que ce soit celle du quartier général, de la recherche et développement ou d’une partie de la production, n’est nullement remise en question par la décision de la BNS.» 13% des coûts de Syngenta sont en francs alors que le chiffre d’affaires réalisé dans le pays se limite à 1%.