«Comment pourrait-on rendre notre fiscalité plus juste et plus efficace? Quels impôts faut-il à vos yeux baisser en priorité?» Telles sont les deux questions posées par Emmanuel Macron dans sa longue lettre à ses concitoyens sur le niveau des prélèvements obligatoires en France.