«Minable», «scandaleux». C’est ainsi que certains touristes étrangers qualifient sur les réseaux sociaux l’attitude des responsables du Magic Pass à leur égard. «Je ne m’attendais pas à cela de la part de la Suisse, dont j’ai toujours apprécié l’hospitalité. Je suis choquée», confie Sandra* au Temps. Cette Britannique, qui tient à rester anonyme, est une cliente de la première heure du fameux sésame, qui, depuis trois ans maintenant, ouvre durant toute la saison les portes de 25 stations helvétiques pour 399 francs.

Lire aussi Le Magic Pass amortit le choc pandémique