Les bourses sont au plus mal. L’indice S & P 500, qui regroupe les principales valeurs américaines, a perdu plus de 20% depuis ses sommets du début d’année, ce qui définit un marché «baissier». La rapidité avec laquelle les actions ont chuté de plus de 20% est exceptionnelle puisque le mouvement a nécessité 111 séances, note le magazine spécialisé Barron’s.