Après une matinée sans véritable tendance, la Bourse suisse ne s'est pas orientée à la hausse malgré les nouvelles de la BNS en début d'après-midi. Notre Banque centrale a tenu jeudi sa réunion mensuelle de politique monétaire, à l'issue de laquelle une baisse des taux directeurs de 0,5% a été annoncée. Cette mesure a été prise dans le but de soutenir l'économie et de freiner le renchérissement du franc suisse. Parallèlement, la Banque centrale européenne a diminué les taux d'un quart de point alors que le marché anticipait une baisse des taux d'un demi-point.

UBS SA commence son rachat d'actions annoncé récemment. Les actions seront détruites dans le cadre d'une réduction du capital-actions. Le conseil d'administration a fixé une valeur totale de 5 milliards de francs pour ce rachat d'actions, ce qui correspond à quelque 6,8% du capital-actions total. Cette mesure est favorable aux actionnaires, le cours de l'action termine la séance en hausse de 3,27%. Le groupe SEZ Holding AG annonce que l'exercice 2002 va se clôturer sur une perte d'environ 15 millions de francs à la place d'un bénéfice attendu de 10 millions. La société va prendre des mesures pour recentrer ses activités sur son métier de base. Le titre est fortement sanctionné et accuse une baisse de 40,58%. Swiss Life Holding a indiqué une baisse des résultats pour l'année 2002 avec une perte nette se situant à environ 1,7 milliard de francs. Cette perte est plus importante que prévu par le marché. Les résultats sont affectés par un très faible résultat financier, un résultat négatif dans les affaires suisses et des amortissements extraordinaires. Toutefois, le groupe Swiss Life fait part de sa confiance en l'avenir, grâce à sa nouvelle stratégie et à ses fonds propres suffisants après la récente recapitalisation. L'action subit un repli de 11,90% atteignant ainsi son plus bas niveau depuis douze ans. Le groupe SIG a dégagé en 2002 un bénéfice net en baisse de 71% à 14,6 millions de francs. Le résultat d'exploitation avant intérêts, impôts et amortissement du goodwill (EBITA) a par contre progressé de 24% à 97 millions. La direction proposera à l'assemblée générale du 27 mars le versement d'un dividende de 1 franc, contre 2,50 francs pour l'exercice 2001. L'action termine la séance avec une légère hausse de 0,58%.