Il lui aura fallu cinq ans pour regagner le sommet. Après une érosion continue de ses revenus depuis 2014 et une rentabilité qui stagnait autour de 100 000 francs, Mammut affichait un chiffre d’affaires de plus de 253 millions l’an passé, en hausse de 10,9% sur un an. Son profit (EBIT) a atteint 5,2 millions. C’est pile le moment qu’a choisi son propriétaire, le groupe industriel zurichois Conzzeta, pour vendre la marque, a-t-on appris lundi dans un communiqué.