Fin mars, ses revenus avaient chuté de 80% en l’espace d’une semaine. Le détaillant bâlois Manor, dont seul un quart du chiffre d’affaires provient de l’alimentaire, a été durement touché par les fermetures imposées pour lutter contre la pandémie de Covid-19. Un coup d’arrêt qui se solde par la suppression de 476 emplois, soit 91 au siège de Bâle – où travaillent 830 collaborateurs – et 385 dans les grands magasins, a annoncé lundi le groupe aux 8900 employés dans un communiqué. Toutes les régions sont concernées par ces mesures. Un plan social a été mis sur pied avec la commission du personnel, le processus est mené «en étroite consultation avec les partenaires sociaux et les autorités locales».

Lire aussi: Les grands détaillants sont également plombés par les fermetures