A la différence d’Uber Eats, sans faire de bruit, Smood étend ses activités. Basée à Genève, la société de livraison de plats cuisinés poursuit son développement en ajoutant de nouvelles villes et en lançant un service à l’emporter. Son directeur et fondateur, Marc Aeschlimann, affirme que si la concurrence avec le géant américain est juste, sa société ne rencontrera pas de difficultés particulières. Smood fait déjà face depuis cinq ans au service EAT.ch de la société britannique Just Eat.

Lire également: Avec Uber Eats, la guerre des plats livrés s’intensifie en Suisse