Les mauvaises nouvelles ont continué pour la technologie avec encore une série de sociétés pré-annonçant des résultats en dessous des attentes. L'industrie des semi-conducteurs s'est distinguée avec en tête Intel. Cependant, la relative bonne tenue de ce secteur depuis un certain temps, face au flot continu de mauvaises nouvelles, est à remarquer. Les valeurs de télécommunications ont aussi souffert, avec Tellabs et JDS Uniphase. Les médias ont également eu droit à leurs déceptions en raison de l'impact de la faiblesse de l'économie sur les dépenses de publicité. Dow Jones pré-annonçait des résultats nettement en dessous du consensus. Yahoo! souffrait également du même problème. De plus, la société annonçait qu'elle était à la recherche d'un nouveau PDG, ce qui n'était pas fait pour rassurer les investisseurs. Si le titre continue de baisser à ce rythme, il pourrait bientôt représenter une valeur attrayante. Les sociétés actives dans le commerce de détail ont publié des ventes pour février plutôt satisfaisantes étant donné l'environnement difficile et la froideur du climat au nord-est des Etats-Unis. Toutefois, les consommateurs privilégiaient les bonnes affaires, ce qui profitait aux chaînes discount comme Wal-Mart. Seule ombre au tableau: Circuit City annonçait une baisse de ses ventes de 20% pour la première moitié de la nouvelle année fiscale. Les ventes automobiles étaient également moins mauvaises que prévu. Les valeurs cycliques jouaient donc généralement un rôle de refuge. Le secteur de l'énergie était bien orienté, en particulier les producteurs de gaz naturel, aidés par la nouvelle de l'offre de Shell Oil sur Barrett Resources. Cette semaine pourrait amener plus de volatilité avec la triple expiration des options, les résultats d'Oracle et l'anticipation du meeting FOMC du 20 mars. Si le sentiment était un peu moins complaisant, les conditions seraient certainement réunies pour une solide reprise ce printemps.