Jamais l’industrie du PC n’avait connu une aussi longue période de déclin. Pour le cinquième trimestre de suite, les ventes d’ordinateurs ont chuté ces trois derniers mois, selon des chiffres publiés mercredi soir par la société de recherche américaine Gartner. Au niveau mondial, les ventes se sont effondrées de 10,9%, avec 76 millions d’unités vendues. Le cabinet IDC parvient au même chiffre que Gartner. Aucune région mondiale n’échappe à cette morosité, l’Asie-Pacifique affichant aussi un recul de cinq trimestres de suite. En Europe, la baisse est à deux chiffres pour deux trimestres consécutifs. Pourquoi de tels résultats de ventes? «Des tablettes bon marché remplacent des ordinateurs bas de gamme, tant dans des marchés matures que des marchés en développement», écrivait dans une note Mikako Kitagawa, analyste chez Gartner. Et de poursuivre: dans les marchés émergents, «les tablettes deviennent le premier ordinateur pour de nombreuses personnes […]. D’où aussi un effondrement du marché des mini-ordinateurs portables.»

Que se passe-t-il au niveau suisse? «Des secteurs majeurs, telles la finance et la pharma, traversent des changements importants. Du coup, certaines banques suspendent le renouvellement de leur parc informatique et utilisent plus longtemps leurs ordinateurs», analyse Christophe Monnin, directeur de Dell pour la Suisse. Au premier trimestre, selon IDC, les ventes d’ordinateurs pour les entreprises ont chuté de 17%. Les données pour le second trimestre seront publiées dans une semaine.

Du côté des fabricants, Lenovo devance HP de seulement 200 000 unités vendues. Tous les constructeurs affichent des ventes en baisse au niveau mondial – notamment Asus avec une chute de 35%. Apple n’est présent dans les chiffres de Gartner que sur le marché américain, en troisième position avec 11,6% des machines vendues (sans compter les tablettes). HP et Dell sont devant aux Etats-Unis

En début d’année, les ventes d’ordinateurs pour les entreprises ont chuté de 17% en Suisse