• En 2007, les vaches suisses ont produit 3260 millions de kilos de lait. Près d'un tiers de cette quantité, soit 1100 millions de kilos, est destiné à la production de fromage. Le reste est voué à la transformation industrielle.

• Une vache produit en moyenne 8400 kilos de lait par année, et jusqu'à 10000 kilos par an pour les plus courageuses.

• Quatre entreprises dominent l'industrie laitière suisse: Emmi, transforme 38% du lait destiné à la fabrication de produits laitiers frais; Cremo, en achète 19%, Hochdorf 13% et Elsa 12%. Les 18% restant sont éclatés entre une petite centaine de producteurs indépendants.

• Depuis 1976, la Suisse contingente son lait pour éviter la surproduction. Mais ce système disparaîtra dès le 1er mai 2009.

• Depuis mai 2006 déjà, les producteurs de lait se préparent à un marché libre de contingents. La FPSL souhaiterait voir la formation de centrales régionales d'achat de lait, pour faciliter la régulation du marché. Dans la région vaudoise par exemple, les producteurs sont déjà organisés ainsi, sous l'égide de Prolait. Dans la région fribourgeoise en revanche, la Fédération des sociétés laitières veut privilégier le rapport direct de chaque producteur avec son acheteur.

• Actuellement, le prix du lait se situe aux alentours de 76 centimes le kilo. En été 2007, une grève du lait avait permis aux producteurs d'obtenir une augmentation de 6 centimes par kilo. Cette hausse a été directement répercutée par Coop et Migros.

• Aujourd'hui, un excédent de lait menace de faire s'effondrer les prix. Selon la Fédération des producteurs suisses de lait (FPSL), les grands groupes industriels ont encouragé cet excédant en garantissant aux producteurs l'écoulement de leur lait. Pour désengorger provisoirement le marché et maintenir le prix du lait, la FPSL devrait recourir à son fonds de soutien, à hauteur de 6 millions de francs.

• Dès le 1er janvier, la FPSL entamera de nouvelles négociations sur les prix avec les quatre principaux industriels du lait.