L'Asie vient de célébrer le Nouvel An chinois et l'entrée dans l'année du Serpent. La plupart des marchés asiatiques étaient fermés durant ces festivités. Cette période est souvent marquée par une plus grande volatilité et est caractérisée par un rallye de liquidité. Cette année, le rallye a eu lieu à Taïwan, en Corée et en Thaïlande principalement. Taïwan, avec la meilleure performance (+27%), voyait son secteur technologique effectuer un retour en force avec plus de 33% de hausse.

Les secteurs de la construction et les financières suivaient de près avec un peu moins de 29% de hausse pour chacun d'eux. Toujours à Taïwan, la Banque centrale a décidé, la semaine dernière, de suivre la politique de baisse des taux aux Etats-Unis en coupant son taux directeur de 25 points de base; elle avait déjà effectué une première révision à la fin du mois de décembre. Ces baisses ont été bien accueillies par le marché et ce signal montre que le gouvernement est conscient des difficultés économiques du pays et qu'il essaye de relancer l'activité économique en favorisant l'accession au capital.

En Corée, aucun mouvement similaire n'a encore été constaté, mais la réunion de la Banque centrale a lieu cette semaine. Les attentes des investisseurs vont dans le sens d'une baisse des taux. La Banque centrale coréenne est réputée pour être moins active ou réactive que sa consœur taïwanaise, mais la situation économique actuelle devrait permettre une baisse bénéfique. Le niveau de l'inflation à fin janvier (+4,2% sur douze mois) est plus élevé que le niveau moyen visé (3%), mais la situation devrait se rétablir dès le printemps avec un effet de base important dû en partie à l'élimination de la période qui a vu une montée du prix du pétrole.