La Bourse de Londres a terminé en hausse lundi, soutenue par les valeurs de télécommunications et de technologie malgré une ouverture décevante des marchés américains. A la fermeture du marché, l'indice Footsie des 100 principales valeurs progressait de 35,4 points à 6419,9 points soit +0,55% par rapport à vendredi.

L'indice techMARK des 100 principales valeurs avançait de 29,27 points à 3522,37 points soit +0,83%. Le volume des échanges était estimé en fin de séance à 1,093 milliard d'actions. 71 valeurs du Footsie ont terminé en hausse et 28 en baisse. La progression du marché a été entravée par la baisse de plusieurs des principaux titres suite au versement de dividendes.

Parmi les hausses, Energis (téléphonie) gagnait 27 pence à 511 (+5,5%) tandis que parmi les sociétés de services informatiques Misys montait de 33 pence à 718 (+4,8%) et Sema de 34 pence à 1115 (+3,1%).

Le groupe de téléphonie mobile Vodafone, plus grosse valeur du Footsie, terminait en hausse de 6,5 pence à 276,5. L'assureur Royal and Sun Alliance gagnait 20 pence à 460 (+4,5%) sur une recommandation de courtiers. Certaines valeurs bancaires étaient soutenues par des espoirs de poursuite de la concentration dans le secteur après l'offre amicale vendredi de Barclays sur Woolwich.

Le groupe de publicité WPP reculait de 1 pence à 907 après une hausse initiale suite à des résultats semestriels supérieurs aux prévisions et l'assurance de perspectives prometteuses. Carlton gagnait 15 pence à 765 après des informations du Sunday Business affirmant que l'introduction en Bourse de la télévision numérique hertzienne ONdigital – filiale à 50/50 avec Granada Media – s'effectuerait dans les six mois pour environ deux milliards de livres.

Parmi les baisses, Bookham Technology (équipements pour réseaux de fibres optiques) perdait 269 pence à 3515 (–7,1%), poursuivant ainsi le recul entamé la semaine dernière. La compagnie galloise d'eau et d'électricité Hyder reculait de 16 pence à 369 (–4,1%) alors que l'incertitude persistait sur l'issue de la bataille d'offres qui oppose à son sujet depuis avril la banque japonaise Nomura à la société américaine WPD.

La compagnie de ventes aux enchères QXL. com reculait de 2 pence à 57 après une hausse initiale suite à l'annonce d'une alliance commerciale avec le câblo-opérateur NTL.

AFP