Le DAX, l'indice de la Bourse de Francfort, a clôturé en hausse de 1,5% à 7230,92 points, porté par le groupe de distribution KarstadtQuelle et les automobiles, ont indiqué des courtiers. KarstadtQuelle et Adidas ont profité de la décision prise mardi soir par la société des Bourses allemandes Deutsche Börse de laisser inchangé l'indice DAX, alors que les marchés s'attendaient à leur possible éviction. KarstadtQuelle gagnait 3,80% à 31,96 EUR et Adidas s'appréciait de 0,38% à 54,91 EUR.

Par ailleurs, la modification du mode de calcul des différents indices de la Bourse de Francfort, annoncée mardi soir par la Deutsche Börse a été bien accueillie par le marché, ont observé des courtiers.

A compter de juin 2002, la société des Bourses allemandes ne retiendra que la valeur du capital des sociétés effectivement placé sur les marchés boursiers, appelée le flottant. Actuellement, la sélection repose sur un certain nombre de critères, incluant notamment la capitalisation boursière ou le volume de titres échangés.

Parmi les autres entreprises, le poids lourd du DAX, Deutsche Telekom se reprenait à 46,80 EUR (+4,60%) après avoir abandonné près de 3% la veille, les investisseurs s'inquiétant du niveau élevé atteint par les enchères de licences de téléphonie mobile de troisième génération (UMTS) en Allemagne, dont le montant total des offres a franchi mercredi après-midi la barre des 15 milliards d'euros.

Du côté des automobiles, BMW prenait 2,38% à 37,47 EUR, en dépit d'une enquête ouverte à l'encontre du constructeur automobile sur d'éventuels délits d'initiés à l'occasion de la vente en mars de sa filiale britannique Rover.

Paris dans le vert

La Bourse de Londres a terminé en hausse mercredi, soutenue notamment par une hausse des valeurs bancaires dans la perspective d'une offre de Barclays sur Woolwich, le Footsie perdant cependant une partie de ses gains de la journée.

A la fermeture du marché, l'indice Footsie des 100 principales valeurs clôturait sur une progression de 55,9 points à 6.414 points, soit une hausse de 0,88% par rapport à mardi soir. Le marché a largement ignoré le rapport trimestriel sur l'inflation de la Banque d'Angleterre, qui a pourtant averti que l'inflation pourrait dépasser dans deux ans l'objectif gouvernemental de 2,5% hors crédits immobiliers.

Paris a terminé la séance de mercredi dans le vert, au terme d'une séance assez active sur les valeurs technologiques comme Alcatel, Cap Gemini ou France Télécom, et qui a sanctionné les résultats, jugés décevants, de Carrefour. Après avoir ouvert en hausse de 0,35%, l'indice CAC 40 des valeurs vedettes parisiennes est demeuré bien orienté tout au long de la séance, et a terminé sur un gain de 0,58% à 6.570,18 points.

AFP