ANew York, les principaux indicateurs boursiers américains étaient tendus suite aux propos d'Alan Greenspan qui laissaient envisager une hausse des taux lors de la prochaine réunion de la Fed. Le Dow Jones, principal indice de Wall Street, restait stable. De son côté, le NASDAQ chutait de 2,3%, sa plus mauvaise performance historique en termes de points, entraîné par le recul des valeurs technologiques. Contre toute attente, les Bourses asiatiques étaient en meilleure forme. Hongkong grimpait de 3,2%, soutenue par les bonnes nouvelles de plusieurs sociétés. Singapour prenait 2%, portée par des chiffres sur la production industrielle confirmant la reprise de l'économie et Tokyo avançait de 0,5%.

Dans le sillage de Wall Street, les principales Bourses européennes ouvraient en hausse, sans exception. Paris grimpait de 1,2%, entraînée par les télécoms. France Telecom prenait 4,2% et Equant 2,8%, faisant progresser le secteur de 2%. Les valeurs automobiles se distinguaient également favorablement (+1,2%), emmenées par Fiat qui grimpait de 3,5%. De son côté, Renault annonçait un chiffre d'affaires en hausse de 5,2%, avec une part croissante générée à l'étranger (63,5%). Le titre avançait de 1,5%.

Dans le secteur de l'alimentation, Danone publiait un chiffre d'affaires en hausse de 13,8%, légèrement supérieur aux attentes. Le titre montait de 0,9% dans un secteur de l'alimentation stable. Dans la technologie, la chute de Cap Gemini à l'ouverture (-14%) pénalisait fortement la performance du secteur (0, 2%) et entraînait les autres valeurs à la baisse. ASM perdait 3,5% et ATOS reculait de 2,5%. Performance contrastée avec la bonne progression d'Olivetti (+4,2%) et Thomson CSF (+3,9%). Cap Gemini avait publié, mercredi soir après la clôture, un résultat net en hausse de 41,5%, inférieur aux prévisions. Les conglomérats enregistraient la plus mauvaise performance de ce début de séance. Le secteur se repliait globalement de 1,2%, entraîné par CGIP (-8%) et Veba (-1,9%). Après une première partie de séance à la hausse, le DJ Euro Stoxx 50 reculait pour atteindre son niveau le plus bas à mi-séance (0, 4%). Francfort perdait la totalité de ses gains, malgré la bonne performance d'Adidas suite à l'annonce de son plan de restructuration (+7%). En début d'après-midi, H & M chutait de 8% après la publication d'un chiffre d'affaires en dessous des prévisions. Une demi-heure après l'ouverture de Wall Street, l'Europe avançait de 0,6%, entraînée par les valeurs automobiles (+2,1%) et les télécoms (+2%). Le Dow Jones grimpait de 0,7%. L'Europe clôturait finalement sur une avance de 1,6%. Cap Gemini enregistrait la plus forte baisse de la séance, reculant de 11%.