C'est une question à un million de dollars! Le potentiel de ces pays reste intact. En particulier, la croissance est au rendez-vous. Pour ne prendre qu'un exemple, la progression de la production industrielle de la Pologne a atteint 24% au mois de mars en rythme annuel. C'est énorme. On peut aussi ajouter que d'importantes liquidités doivent être absorbées sur ces marchés, ce qui devrait favoriser la hausse des marchés boursiers.

De plus, la convergence européenne se fait à plusieurs niveaux, institutionnel, monétaire ou encore salarial. Le transfert de certains sites de production vers ces pays va accroître le revenu disponible qui à son tour stimulera la consommation et la croissance. L'intégration va donc d'abord clairement se faire à l'avantage de ces pays.

Pour investir, nous privilégions une approche bottom-up à une sélection par pays ou par secteur en recherchant les titres sous-évalués. Certains titres permettent de réaliser de très bonnes performances. En Hongrie, par exemple, la banque OTP a vu son cours progresser de quelque 40% ces douze derniers mois. Son bénéfice a augmenté très rapidement grâce à la croissance vigoureuse de certains services jusqu'à maintenant sous-développés, comme les crédits hypothécaires.

Par ailleurs, l'intégration conduit à des fusions et des acquisitions et des batailles pour gagner des parts de marché qui constituent autant d'opportunités pour les investisseurs. C'est le cas notamment de MOL, une autre société hongroise active dans la distribution de pétrole et de gaz. Elle se réorganise et procède actuellement à la vente de son activité gaz. Depuis le début de l'année son action a gagné 20%.

Cependant, si tous les ingrédients pour favoriser cette région sont en place, la poursuite de la hausse des marchés actions reste soumise à des risques globaux. Que va-t-il se passer aux Etats-Unis, comment va évoluer le marché des matières premières, le prix du pétrole? Et si la croissance ralentit en Asie? Ces marchés sont certes à l'abri de problèmes domestiques mais pas des risques globaux, et ceci doit être pris en compte avant d'investir.