Industrie

Les marchés saluent le départ du directeur d’ABB

La pression des investisseurs activistes s’accroissait depuis des années sur les épaules d’Ulrich Spiesshofer. Malgré la rhétorique 4.0, les rendements du groupe industriel étaient inférieurs à ceux de ses concurrents

Les investisseurs ont-ils eu raison du directeur d’ABB? On pourrait le croire au vu de la réaction des marchés mercredi, dans la foulée de la démission d’Ulrich Spiesshofer et de la présentation des résultats trimestriels. Mercredi, l’action du groupe industriel, coté à Zurich, bondissait en début d’après-midi de plus de 6,18%, à 21,35 francs. Son plus haut niveau depuis un an.

Lire aussi: A la surprise générale, le patron d’ABB démissionne