Les investisseurs n’ont visiblement guère goûté la performance affichée par le Credit Suisse au 3e trimestre, malgré l’annonce de nouvelles mesures de restructuration. A l’entame de la séance de mardi à la Bourse suisse, le titre du numéro deux bancaire helvétique chutait, perdant 9,6% vers 09h20, à 23,14 francs. Ensuite, il se reprenait légèrement pour afficher une baisse de 8,6% à 10h10. Peu avant 14h30, il rechutait de près de 10% à 23,07 francs.

Dans le même temps, l’indice des valeurs vedettes Swiss Market Index (SMI) reculait aussi fortement, lâchant pas moins de 1,99% au regard de la clôture de la veille à 5617,40 points. Inférieurs tant aux attentes des analystes qu’à celles du Credit Suisse, de l’aveu même de son patron Brady Dougan, les résultats trimestriels se sont révélés très nettement en dessous des prévisions à tous les niveaux.

Dans leurs premiers commentaires, les analystes ont souligné l’impact de nombreux éléments extraordinaires sur la performance. Il n’en demeure pas moins que même le résultat avant impôts n’a pas correspondu aux attentes. L’afflux de nouveaux capitaux a également été jugé décevant.

Evoquant la suppression de 1500 emplois supplémentaires en plus des 2000 annoncé l’été passé, les experts de la Banque Wegelin ont estimé que cette nouvelle restructuration sera douloureuse. Ce redimensionnement rend compte du sérieux de la situation au niveau de la capacité bénéficiaire de la banque.