Un grand pas vers l’avenir qui ne se fera pas au détriment de Genève. C’est en substance le message qui a émané de la direction de Firmenich mardi, lors d’un point de presse qui a suivi un communiqué historique le même jour. La multinationale genevoise, familiale, privée, reine des arômes et des fragrances, a fait part en matinée de son intention de fusionner avec DSM, un poids lourd néerlandais de la nutrition et de la santé coté en bourse. Un tournant, autrement dit, dans son histoire vieille de 127 ans.