Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Le MateBook X pèse 1,05 kg.
© DR

Geekologie

Le MateBook X, bijou en aluminium

Le dernier ultra-portable de la marque chinoise Huawei est cher, mais il vient concurrencer les modèles haut de gamme d’Apple

Qui dit ordinateur ultra-portable en aluminium dit encore et toujours Mac. Mais Apple n’est en réalité plus, depuis des années, seul sur ce marché haut de gamme. Dell, Asus et maintenant Huawei se sont lancés en proposant des machines convaincantes et en tout point comparables avec celles de la marque à la pomme. Nous avons testé le MateBook X de Huawei, la marque chinoise qui s’était fait un nom d’abord avec les smartphones, et depuis peu avec les ultra-portables.

Lire aussi: Une faille embarrassante pour Apple permet de pirater des Macs

Disponible depuis quelques semaines, le MateBook X impressionne déjà lors de sa prise en main. Le boîtier en aluminium est splendide, le toucher parfait, les finitions irréprochables. Pas de doute, on sait immédiatement qu’on a affaire à un produit de luxe – à 1799 francs, l’ordinateur n’est en effet pas donné. Le portable est léger (1,05 kg) et extrêmement mince, avec 12,5 mm d’épaisseur au maximum. Le clavier, élément très important pour ce genre d’appareils, ne suscite aucune critique: les touches sont grandes, espacées et extrêmement agréables au toucher. On apprécie aussi la taille du trackpad. En haut à droite, le petit bouton rond ne sert pas seulement à allumer et à éteindre la machine: c’est aussi un lecteur d’empreinte digitale efficace qui permet de ne pas s’encombrer de mots de passe.

Autonomie correcte

Rien à dire non plus sur l’écran, d’une diagonale de 13,3 pouces, soit 33 centimètres, avec un ratio 3:2. La résolution est bonne (2160 x 1440 pixels) mais on regrette, si on veut être gourmand – et à ce prix-là on peut l’être –, qu’il ne soit pas tactile. Le portable tourne avec Windows 10, sans aucun souci, via sa mémoire vive de 8 Go. La mémoire SSD est de 512 Go, ce qui est appréciable. L’autonomie, lors d’une utilisation intensive, est d’environ sept heures, ce qui est correct.

Parlons enfin de la connectique. Le MateBook possède deux ports USB-C, situés à gauche et à droite de la machine. L’un d’eux va servir à alimenter le PC (compter deux heures environ pour une charge complète). Huawei a l’intelligence de fournir un adaptateur à insérer dans un port USB-C, fournissant quatre connecteurs supplémentaires: USB, USB-C, HDMI et VGA, mais pas de prise Ethernet.

Huawei propose ainsi un appareil convaincant, qu’il faudra cependant comparer avec soin avec la concurrence. Avec les Mac, d’abord: certaines machines d’Apple sont en effet sensiblement moins chères, mais souvent avec une mémoire inférieure. Il faudra aussi considérer, si vous appréciez Windows, les nouveaux PC Surface de Microsoft et ce que proposent Asus ou Acer. Enfin, nettement moins chers, les Chromebook peuvent être aussi une option.


Les précédent rendez-vous geekologie:

Publicité
Publicité

La dernière vidéo economie

«Nous tirons parti de la lumière pour améliorer le bien-être des gens»

Candidate au prix SUD de la start-up durable organisé par «Le Temps», la société Oculight est une spin-off de l’EPFL qui propose des aides à la décision dans l’architecture et la construction, aménagement des façades, ouvertures en toitures, choix du mobilier, aménagement des pièces, pour une utilisation intelligente de la lumière naturelle. Interview de sa cofondatrice Marilyne Andersen

«Nous tirons parti de la lumière pour améliorer le bien-être des gens»

n/a
© Gabioud Simon (gam)