«Une cellule de crise a été mise en place.» On sait souvent que ces quelques mots qu’on lit régulièrement dans les médias signifient que des psychologues d’urgence sont à l’œuvre. Ce qu’on sait moins, c’est que de telles interventions sont aussi possibles dans le milieu de l’entreprise. En Suisse, une centaine de personnes sont actuellement reconnues comme «spécialistes justifiant de qualifications complémentaires en psychologie d’urgence».