Les marchés des matières premières ont presque tous continué à souffrir cette semaine de l'aggravation de la conjoncture économique mondiale, qui s'est traduite par une nouvelle débâcle des marchés boursiers, et du renforcement du dollar qui a suivi. Les cours du pétrole sont restés à peu près stables, le recul des stocks de produits pétroliers aux Etats-Unis venant compenser les craintes d'une baisse de la demande en raison de la détérioration de l'économie mondiale. Les marchés pétroliers ont plutôt bien résisté à l'onde de choc provoquée par la dégringolade des marchés boursiers européens, selon les analystes. Le baril de Brent pour livraison la plus rapprochée en mai, référence sur l'International Petroleum Exchange (IPE) de Londres, s'échangeait à 25,25 USD vendredi contre 25,60 USD une semaine avant.

Après les fortes fluctuations de la semaine dernière, le cours de l'or s'est stabilisé, évoluant dans une fourchette étroite juste au-dessus du seuil des 260 dollars. Le métal précieux a profité de la tourmente des marchés boursiers mais sa progression était limitée par le renforcement du dollar, le billet vert faisant office de valeur refuge face à la crise. L'once d'or cotait 262,85 USD vendredi au fixing de l'après-midi contre 260,70 USD la semaine précédente. L'argent est resté par contre très faible, au plus bas depuis la mi-1997, plongeant même à 4,325 dollars l'once au fixing lundi toujours en raison de la détérioration du climat économique mondial. Le cours a atteint 4,345 USD l'once au fixing de la mi-journée vendredi contre 4,35 USD l'once la semaine dernière sur le London Bullion Market.

Sur le marché du cacao, après trois semaines de baisse quasi ininterrompue, qui ont amené ses cours à leur niveau le plus bas depuis deux mois mercredi, les prix se sont repris jeudi à Londres et à New York. Mais les analystes estimaient qu'il ne s'agissait que d'un rebond temporaire. Sur le LIFFE, le marché à terme de Londres, le prix de la tonne de cacao (livraison juillet), a terminé jeudi soir à 811 livres contre 794 livres la semaine dernière.