Med Communications International implante officiellement son siège européen à Genève. La société basée à Memphis, Tennessee, a annoncé lundi dans un communiqué qu’elle mènerait son expansion dans toute l’Europe depuis le bout du lac Léman. Le montant investi n’a pas été articulé, mais «au moins cinq postes» devraient être créés d’ici la fin de l’année, a précisé la société, contactée par Le Temps.

Les bureaux de la rue du Rhône ont été loués depuis le 1er mai dernier, mais l’implantation est devenue officielle uniquement depuis lundi, a ajouté Isha Bhattacharyya, l’une des directrices de la société.

«Cette ouverture est conforme à la stratégie de la société d’être la meilleure en matière d’information médicale et pharmacovigilance pour les industries pharmaceutiques, de biotechnologies et des équipements médicaux», commente l’entreprise dans son communiqué. La société, privée, ne publie pas ses résultats financiers.

Au-delà du franc fort

A l’heure où bon nombre d’entreprises rechignent à investir en Suisse à cause du franc fort, le groupe qui emploie actuellement une centaine de personnes aux Etats-Unis a choisi de passer outre ce problème. «Oui, nous en avons parlé, nous avons fait nos devoirs, explique Isha Bhattacharyya. Mais la Suisse a tellement d’atouts – par exemple son bassin de talents – que cela ne nous a pas retenu.»

La nouvelle est qualifiée de «réjouissante» par Pierre Maudet. Cité dans le communiqué de presse envoyé lundi, le conseiller d’Etat genevois estime que cette dernière «confirme l’attractivité et le dynamisme de notre région pour la communauté des sciences de la vie et vient encore renforcer l’éventail de compétences à disposition de cette industrie».