Des médicaments qui n’ont rien à voir avec le Covid-19 commencent à manquer en Suisse à cause de la pandémie. La liste reste courte mais elle promet de s’allonger, selon les experts, alors que les ruptures de stock dans le domaine, courantes depuis quelques années, deviennent problématiques.

Le lorazépam injectable en provenance de France, fait défaut, nous indique l’Office fédéral pour l’approvisionnement économique du pays (OFAE). Cet anxiolytique n’est plus livré, car l’Hexagone privilégie son propre approvisionnement. Cette situation doit durer jusqu’en août 2021, selon l’OFAE.